Les Familles à l’ère du numérique

Le Pape François, dans Amoris Lætitia, étudie l’importance d’allouer du temps aux uns et aux autres, et ce afin de permettre à l’amour de s’épanouir.

Il déclare : “L’amour a besoin de temps ininterrompu, que toute chose passe en seconde place. Du temps est nécessaire pour discuter, partager des idées, et pour s’écouter l’un l’autre“.

Mais pour les familles vivant à l’ère du numérique, ce précieux temps est sous très forte pression, particulièrement à cause de la relation que nous avons développée avec notre smartphone et nos outils numériques.

Bien sûr, nous apprécions tous les bénéfices qu’apportent ces nouvelles technologies. Nous pouvons accéder instantanément à l’information du monde entier. Nous sommes désormais plus connectés avec des personnes en ligne que jamais auparavant. Nous pouvons rester en contact avec des amis et notre famille, même quand ils sont éloignés.

Mais ces outils ont aussi un coût caché qui peut perturber le tissu même de la vie de famille. Ces petits gadgets, rivalisant à chaque instant de la journée pour capter notre attention, peuvent sembler quelque peu inoffensifs. Pourtant, il est si simple de cliquer sur la toute dernière info, de vérifier ses mails, de regarder une vidéo de petit chaton … awwww. Ces actualisations sans fin nous distraient de la plus importante actualisation de toutes, celle qui se déroule juste devant nos yeux.

L’ironie est que pendant que nous sommes connectés en ligne, nous n’avons jamais autant été déconnectés des uns des autres. Et tandis que notre monde va de plus en plus vite, le rythme effréné de la société, où nous sommes sans cesse virtuellement connectés, peut causer de gros dommages.

Les couples reviennent épuisés de leur travail, ne veulent plus discuter, et trouvent refuge dans des distractions en ligne. Et lorsqu’un couple ne sait plus comment passer du temps ensemble, chacun est tenté de fuir de ce qui est devenu une proximité inconfortable. On préfère alors s’abriter dans un monde virtuel peu exigeant, plutôt que d’affronter les défis réels de la vie de famille.

Avec toutes ces tensions, il devient très tentant de se déconnecter du monde réel et de notre véritable soi. Avec le bon filtre photo et des informations délicatement sélectionnées, nous pouvons créer un profil en ligne aimable aux autres. Et l’on adore être aimés. Littéralement.

Mais comme dit le Pape François, vivre dans une famille rend difficile de feindre ou de mentir. Nous ne pouvons plus nous cacher derrière un masque, mais devons faire face à notre véritable nous-même.

Pour la spiritualité de la famille, l’amour est constitué de petits gestes quotidiens de gentillesses et d’attentions pour l’autre. Que ce soit en offrant sa pleine attention, ou en prêtant une oreille bienveillante quand ses proches reviennent d’une journée éprouvante.

Ces petites démonstrations de gentillesses cousent le vrai tissu d’une famille aimante et joyeuse, où Dieu peut alors resplendir.